HOF et Youcef Grim : Quand la Suède rencontre L'Algérie

HOF

© Mehdi.B CAPSA Vision

Le 12 mai dernier, nous avons assisté à un exceptionnel concert offert par l’ambassade de Suède dans le cadre du Festival Européen en Algérie, qui voit cette année sa 20e édition briller sous le signe du “Vivre ensemble”.

Le trio HOF (Hofsten, Olle, Fredrik) et Youcef Grim, se sont donné durant plus d’une heure avec une énergie époustouflante qui a contaminé tout le public présent ce soir-là à la salle Ibn Zeydoun à Alger.

“J’ai adoré le public algérien, les gens étaient très réactifs, ils interagissaient avec nous, applaudissaient, chantaient par moment ! Que pouvons-nous espérer de plus ?” nous confia Anders Von Hofsten, le vocaliste et pianiste du groupe, qui contrairement de ses deux autres compatriotes, Olle Linder et Fredrik Gille, joue pour la première fois sur une scène algérienne.

En effet, Olle et Frederik se sont produits à l’Opéra d’Alger en 2017 en compagnie de la chanteuse algérienne Karima Nayt et Youcef Grim, avec qui ils collaborent régulièrement sur différents projets artistiques.

Durant cette soirée la fusion s’est faite sur des titres de l’album “Cosmic Lullabies” d’Anders Vos Hoften et des inédits d’Olle Linder issue de son album à paraître en 2019 intitulé “Kasta Loss”

Des influences multiples des artistes et de leurs différents styles, résulte un métissage sonore très intéressant. La touche algérienne étant assurée par l’excellent percussionniste Youcef Grim… Nous avons notamment eu droit à une samba agrémentée d’une darbouka endiablée ou encore à de la pop rythmée par le Karkabou; quand la musique dépasse les frontières elle sème des sonorités et s’en nourrit.

Chanteur, bassiste et percussionniste, Olle Linder est multi-instrumentiste, il considère sa musique comme groovy, influencée par la folk suédoise et la musique latine qu’il a étudiée lors de différents voyages au Brésil, en Uruguay et en Argentine . On lui connaît également des influences orientales et brésiliennes.

Ses chansons poussent à aller à la rencontre du monde, à sortir de chez soi et partir à la rencontre de l’autre, à lâcher prise, à dire “Je t’aime”, à être libre.

Anders Von Hofsten quant à lui, décrit sa musique comme un mélange de tout ce qui a un coeur et de l’émotion. Son truc à lui c’est ce qui sonne bien et qui a du groove; la musique brésilienne, les rythmes africains…

De mère chanteuse d’Opéra, Anders tombe dans la musique classique dès son jeune âge, idolâtre Queen et Freddie Mercury puis découvre le hard rock des années 70’ et 80’, la soul et tombe enfin dans la musique brésilienne avec des chanteurs comme Djavan, Elis Regina, Gilberto Gil... qui ont une grande influence sur sa musique aujourd’hui.

Dans son album “Cosmic Lullabies”, Anders se met à nu émotionnellement et traite différents niveaux d’amours que nous rencontrons en voyageant à travers une relation. Cela va du slow mélancolique aux morceaux très gais et entraînants, c’est tout simplement vivant !

Cette fusion algéro-suédoise s’est déjà faite sur la réalisation de l’album de Karima Nayt mais c’est la première fois qu’elle se fait sur celui-ci, comme nous l’explique Youcef Grim : “Nous avons essayé de proposer une musique du monde un peu psychédélique. Quand ils m’ont proposé le projet j’ai tout de suite accepté, j’ai adoré le fait de fusionner de la musique algérienne avec de la musique suédoise, le rendu est très beau”

Youcef Grim est un percussionniste de talent qui a collaboré avec différents groupes de musiques algériens à l’instar du groupe El Dey ou El Gosto avec qui il prépare un album pour 2020.

Hofsten, Olle, Fredrik et Youcef sont l’exemple parfait que le vivre ensemble ne peut se concrétiser qu’avec de l’amour, du partage, des émotions, de la culture mais avant tout de l'interaction humaine.

Le festival européen se poursuit jusqu’à la fin du mois de mai (programme par ici), avec un riche programme qui nous emmène chaque soir à la rencontre d’artistes qui nous ramènent à notre humanité partagée.

Reslane Lounici

Commentaires

Laisser une réponse